• Blanc comme Cygne, de Christelle Verhoest

    Blanc comme Cygne, de Christelle Verhoest

    Romance autopubliée de genres Fantastique et M/M, sortie le 03 Octobre 2014.

    Christelle Verhoest reprend les thèmes de prédilection de la plupart de ses oeuvres que sont l'intolérance, l'homosexualité dans les sociétés, les souffrances intimes des individus comme leur volonté d'en surmonter les tourments, dans ce roman dont le genre Fantastique élargit certes les possibilités narratives, mais réhausse surtout de nuances métaphoriques les décors, les scènes et les personnages. La région Bretagne à laquelle l'auteure voue une affection certaine, sert de cadre autant sauvage que majestueux à la romance interdite entre Daniel, un homme ordinaire et Sveinn, Cycnos pourchassé par les siens, et à leur quête désespérée du peuple des Cygnes Noirs susceptibles de les accueillir et de les protéger.

    Le personnage de Daniel - s'exprimant à la première personne tout le long du récit - est un modeste employé comptable de vingt-cinq ans qui s'est habitué à s'effacer et à subir sans réagir, notamment les propos homophobes de sa famille lors des repas dominicaux qu'il ne se décide pas à manquer. L'intrigue s'abat dès le premier chapitre du roman en une masse duveteuse et blanche qui pulvérise littéralement le pare-brise de sa voiture et le cours de son existence ; les plumes immaculées disparaissant au contact du sol dévoilent un être d'apparence humaine, manifestement mâle, dont la nature étrange et l'inconscience tenace poussent le conducteur à le ramener en sécurité chez lui. L'inconnu une fois éveillé se présente sous le nom de Sveinn et révèle appartenir au peuple des Cycnos, communauté de cygnes métamorphes dont il fuit l'oppression pour avoir aimé un autre mâle de la famille royale. En attendant qu'il se remette de son épuisement, Sveinn et son hôte apprennent à se connaître et échangent sur leurs existences respectives, partageant leurs sensibilités et leurs peines ; la mélancolie de Daniel disparaît, remplacée par un enthousiasme énergique à subvenir aux besoins et au bien-être du Cycnos, le jeune homme conscient que ce dernier devra reprendre son périple et résigné comme à son habitude, à retourner bientôt à sa solitude... Mais l'attirance sensuelle qu'il éprouve envers Sveinn s'avère mutuelle et le décide à abandonner son existence terne et esseulée pour suivre son nouvel amant dans sa fuite menacée par les Cycnos implacables, à la recherche des Cygnes Noirs dont ils ignorent néanmoins tout.

    A la façon des loups-garous plus populaires du genre littéraire, les cygnes métamorphes de l'auteure normande peuvent adopter forme humaine et vivre parmi les Hommes, ignorés mais parfaitement intégrés. Le thème des apparences sur lequel reposent premières impressions et bêtes préjugés, s'applique dès le début du roman sur le peuple des Cycnos : incarnations du symbole celte du somptueux oiseau au plumage immaculé, messager de l'Autre Monde figurant sur les blasons des Seigneurs de Bretagne, ses membres se révèlent aussi magnifiques par leur beauté diaphane qu'impitoyables par la barbarie de leurs lois sociales. Les autres communautés croisées au cours du périple de Daniel et Sveinn, orgueilleuses ou nostalgiques de leurs légendes originelles, donneront à ceux-ci davantage à considérer, alors qu'ils ne savent encore qu'attendre des mystérieux Cygnes Noirs. Alors que le propre frère de Sveinn compte parmi ceux qui le pourchassent sans répit, le couple Ragn et Suna, solitaires et rudes, accueille les deux amants par mépris pour les manoeuvres fourbes de leurs oppresseurs, mais achève de guérir les blessures de Sveinn et apprend surtout au jeune humain le tir à l'arc, afin qu'ils puissent se défendre en plein vol ; le roi Egan des Cygnes Sauvages quant à lui les capture dans le but d'en imposer aux Cycnos et exécute le jeune Orlin malade que Daniel et Sveinn avaient pris en amitié... tandis que les adeptes pacifiques du Temple de Zeus et Leda reçoivent et entretiennent volontiers de leur sagesse les amants menacés, mais se maintiennent à l'écart de tout conflit direct. Certains individus peuvent encore faire exception au sein des groupes, comme le prouve l'émasculation incomplète de Sveinn et le reniement d'Egan par des Cygnes Sauvages quittant son île.

    La personnalité ferme de Sveinn s'oppose aux règles répressives envers l'homosexualité en partageant ses sentiments avec Artemy, au risque de subir les trente coups de fouet assortis de la castration établis comme sanction. Y survivant et réussissant à quitter sa geôle, il pousse le fameux Chant mortuaire du Cygne en constatant le suicide de son âme-soeur avant de s'enfuir pour les zones urbaines humaines, ses semblables à ses trousses. Sa rencontre avec Daniel bouleverse d'autant sa fuite désespérée que ses sentiments évoluant pour ce dernier, plus forts encore que ceux pour Artemy, le font renoncer à son désir froid de vengeance vis-à-vis des Cycnos et préférer vivre libre et heureux sa nouvelle romance naissante, quitte à se battre pour y parvenir ; et cette détermination renforcera le caractère de son partenaire pour davantage de confiance en lui-même face aux menaces extérieures comme à ses propres doutes, qui ne manqueront pas de défier ses résolutions. La disparition de Sveinn plongera Daniel dans un désespoir profond, le faisant hurler à son tour à la façon du Chant mortuaire du Cygne au coeur du champ de bataille, puis chercher à oublier sa peine en s'infligeant l'émasculation des Prêtres d'Anatas, qui le rapprocherait en quelque sorte de son amour perdu... L'attention sincère, voire les propos directs de ses amis rencontrés au cours de son périple avec Sveinn lui rappelleront la ténacité et le courage de ce dernier, lui souriant tendrement même face à l'imminence de son exécution, qu'il se décidera alors à honorer en continuant à vivre comme il l'entend.

    L'auteure a détourné d'anciennes références littéraires pour porter la quête de ses amants interdits, survolant le conte danois d'Andersen et le mythe antique de Phaéton en frôlant la légende médiévale du Chevalier au Cygne, tout en portant eux-mêmes des noms symboliques : Sveinn est un prénom en la blanche et sauvage Islande, tandis que Diane est la déesse à l'arc chasseresse romaine... dont l'assimilation grecque est Artémis. On peut reconnaître à la fois un parallèle et une continuité de la romance de Sveinn avec Artemy, puis Daniel à celle de Daniel avec Sveinn, puis Kern, par lesquelles un amour perdu revit auprès d'un autre, jusqu'à la consécration idyllique de leur sincérité par la naissance d'un enfant. Ces métaphores et allusions poétiques renforcées de descriptions visuelles et sensorielles - comme celle des landes en bord de mer au crépuscule tout en couleurs, à dos de cygne soyeux, chaud et virevoltant au-dessus des éléments marins - mettent en scène les aventures des deux protagonistes et de leur entourage à la façon des antiques légendes jouées autrefois dans les théâtres athéniens, jonglant avec tragédie, héroïsme et espoir.

    M/M Plus personnellement, j'avais abordé les premiers chapitres comme ceux d'un roman Fantasy, avant que ne débute et ne me ramène à une lecture moins fantaisiste l'odyssée dramatique des deux amants. Les différentes communautés métamorphes abordées ne dissimulent guère longtemps le sens de leurs lois et de leurs actes, sur lesquels reposent de la même manière celles de sociétés humaines existantes ; le défi littéraire que s'est fixé Christelle Verhoest pour ce roman comme pour les précédents, est donc accompli... sans pour autant négliger la portée romantique des amours châtiés, ni le parcours initiatique du personnage principal qui apprend à lutter, de bien des façons, pour vivre vraiment.

    Beautiful >>

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    feeline
    Jeudi 17 Décembre 2009 à 16:23
    alut toi je passe te voir car je veux pas que tu pense que je ne t'aprecie plus!! ok suis certaine que tu est une perssone vraie et sincere je vais pas te lacher pour une persson lol!! plein de bisous a toi et tes loulou
    2
    Gourmandise Profil de Gourmandise
    Jeudi 17 Décembre 2009 à 21:04

    Bonsoir,
    La météo informe qu'un nuage de tendresse va se poser sur ta maison, avec une pluie de baisers
    qui va tomber sur tes joues pour te souhaiter une superbe nuit .
    Gros bisousssssssssssssssss




    3
    Mercredi 5 Mai 2010 à 11:38
    coucou ben c'est bizard c'est un ancien arcticle!! je comprend pas lol!! a un message de feeline mdr!! gros bisous a vous passeé une bonne journée
    4
    Gourmandise Profil de Gourmandise
    Mercredi 5 Mai 2010 à 21:27
    Mes gros bisoussssssssss du soir Furiae, Merci de tes adorables passages.
    Ca fait drôle de voir un ancien message de Feeline.
    Isa
    5
    adelys Profil de adelys
    Jeudi 6 Mai 2010 à 16:37
    coucou furiae..j'espère que tu vas bien,
    j'étais un peu perturbée par ton article du 5 mai avec d'anciens coms!!!
    je m'y suis prise à plusieurs fois pour voir si je ne faisais pas d'erreur, passe une belle journée..bisous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Mystic Sunrise Profil de Mystic Sunrise
    Jeudi 6 Mai 2010 à 19:58
    je passe avec un timide soleil qui j'espère te rechauffera un peu...

    gros bisous à toi !!
    7
    Vendredi 7 Mai 2010 à 21:51
    Révérence ma chère Furiae

    Désolée de ne pas être passée avant mais je n'ai pas eu le temps, c'est fou comme ça passe vite ! Je profite d'un moment de libre pour rendre visite aux amis.
    En ce moment je suis moins présente sur les blogs, plutôt sur facebook.Es-tu inscrite sur facebook ? Si oui peux-tu m'envoyer une invitation ? j'aimerais t'ajouter dans ma liste d'amis.Tu me trouveras sous mon vrai nom : florence fougere
    Par contre je suis peu présente sur myspace, moins motivée.Et toi ? .

     Au plaisir d'avoir de tes nouvelles, chère amie.Passes un agréable week-end.Gros bisous de Fernand et moi à toi et à ta tite famille.

     Marquise sombre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :