• Remember Me - Tome 1, de Kyo VR

    Remember Me - Tome 1, de Kyo VR

    Romance contemporaine autopubliée de genre M/M, parue le 28 Avril 2014.

    Auteure touloise de vingt-six ans, Kyo Vr écrit depuis l'adolescence. Elle aborde facilement tous les genres littéraires, de la romance contemporaine à l'épouvante paranormale - notamment avec Go to Sleep mis en ligne sur Wattpad - , avec néanmoins une prédilection personnelle pour les intrigues mettant en scène des personnages homosexuels. Remember Me est son tout premier roman achevé en 2015, sa première parution en autoédition et le premier tome d'une série en cours d'écriture.

    Tout est allé très vite pour le couple de Sidney et Matt. Dix mois après leur rencontre hasardeuse assortie d'un véritable coup de foudre, les deux étudiants âgés d'une vingtaine d'années s'installent ensemble à Los Angeles. Leur attirance mutuelle comme leurs sentiments amoureux ne font aucun doute, et leur vie commune s'organise rapidement. Plusieurs semaines après leur emménagement, Sidney sent pourtant lui peser le fait de demeurer au domicile, assurant l'entretien du logement et anticipant les besoins de Matt de retour épuisé de ses heures de cours, qui ne leur laissent finalement que peu de temps pour jouir de leur intimité. Le jeune homme est impatient de reprendre ses études ; mais il lui reste encore à prévenir son conjoint de sa décision, alors que ce dernier a pris l'habitude de faire la sourde oreille à ses allusions personnelles... et mis au courant, se révèle fermement opposé à ce projet. Le ton monte ; Matt souhaite ne jamais avoir croisé Sidney... et se retrouve un mois après la date de leur rencontre, son amant ne l'ayant jamais vu et donc, ne le reconnaissant pas.

    Les deux protagonistes sont de tempéraments très différents : l'un est égocentrique, cynique et suit des études de Médecine, tandis que l'autre est plus altruiste, romantique et souhaite devenir professeur en Littérature. L'organisation de leur vie commune repose sur ces caractères opposés, de telle façon que le tendre et attentionné Sidney renonce d'abord à ses propres désirs pour privilégier ceux du fier et irascible Matt, qui finit par considérer cela comme acquis et allant de soi. L'hésitation du premier à révéler la reprise de ses études au second, qui de son côté repousse constamment leurs discussions, trahit un manque flagrant de communication. La colère et la mauvaise foi de Matt le feront s'attaquer à l'origine même de leur relation, à leur rencontre à laquelle le romantisme de Sidney le fait croire comme au destin. Or, si les mots blessants sont trop faciles à émettre, leurs conséquences, notamment la peine provoquée chez ceux qui les entendent, sont bien davantage difficiles à rattraper. L'auteure se fera un plaisir de glisser un peu de magie dans l'intrigue, afin de donner l'occasion à Matt d'en tirer et d'en retenir la leçon.

    Les personnages, le déroulement et le thème de l'intrigue ne sont pas foncièrement inédits ; mais l'originalité n'est pas la priorité de ce premier tome. Le couple formé par ses protagonistes, certes homosexuels, est présenté, semblable à beaucoup d'autres et il s'agit pour l'auteure de narrer les premiers temps de leur existence ensemble, de l'installation de la routine quotidienne, de l'importance des désirs, des attentes, des choix de l'un et de l'autre ; entre concessions, sacrifices et acceptations, quand les conjoints doivent encore se découvrir, se connaître, s'apprivoiser, se compléter pour trouver l'équilibre conjugal qui, associé à l'affection sincère, engage le bonheur quotidien dans l'attente d'être confirmé, au fil des années, des évènements et des épreuves à venir dans les volumes suivants.

    Harem, de Charlie Audern et Kaelig Lan Plus personnellement, j'ai apprécié cette lecture simple et courte comme on regarde un téléfilm programmé un après-midi à l'approche de la Saint-Valentin. Mises à part quelques maladresses d'auteur amateur, sans le soutien de relecteur et de correcteur, ce premier roman ramène à une intrigue modeste, reposante, dont tous les couples, homosexuels comme hétérosexuels, peuvent reconnaître l'universalité et par laquelle ils peuvent se rappeler sans véritable surprise, ni sentiment de dédain ou de parti pris, la morale finale.

    Escort Boy >>

    Pin It

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :