• Cerf à l'automne

    Ma toute première peinture sur toile, réalisée il y a maintenant deux ans.
      
    Pin It

    10 commentaires
  • Eylyam

    Le sort d'une jeune fille condamnée lié à une terre oubliée, sanctuaire de créatures disparues.

    Cette peinture à l'acrylique mate m'a demandé presque un mois de travail pour en peaufiner les détails, tous étudiés pour marquer les circonstances d'une scène-clef d'un de mes romans.
     
    Pin It

    3 commentaires
  • L'attente de la fiancée

        
    Une jeune fille attend le retour de son bien-aimé parti à la guerre, sur la berge du lac où ils s'étaient promis de se retrouver. L'amoureux reviendra sain et sauf, pour reconnaître le cadavre de sa fiancée sous la glace du lac gelé. 

     
    Ce conte chinois lu lorsque j'étais lycéenne m'a inspiré ma dernière toile, bien que je n'ai pas réussi à récupérer les références exactes de l'histoire. Les teintes sont résolument hivernales, de tons bleus, blancs et gris, afin d'y suggérer l'ambiance nostalgique et la mort ; j'ai intégré le maximum de détails - branches fines, cheveux et vêtements gelés, flocons de neige de tailles variées, dessins sur la ceinture du kimono et sur la maison chinoise - en utilisant alors la peinture à l'huile, les mettant en avant par leur différence d'aspect brillant et de relief par rapport à l'acrylique mate.

    Pin It

    6 commentaires
  • Béatrice et Horiack 

    Deux êtres à la personnalité mélancolique, à l'âme malmenée par le regret, dont les destinées tragiques ne se croiseront jamais, mais affecteront le même entourage.

    Ces deux personnages figurent à deux époques différentes d'un roman que j''écris, dans le genre Fantasy ; Béatrice exprime la nostalgie, Horiack au-dessus des ruines représente la destruction qu'elle engendre, sous un ciel couleur sang.

    Pin It

    3 commentaires
  • Nudité à la lune

     
    L'une de mes premières toiles, peintes à l'acrylique. La pose du nu m'a été inspiré par une photographie, mais les éléments du décor et les couleurs sont de mon choix et de ma main. J'ai ainsi établi des rappels de teinte entre la chevelure, les branches de l'arbre et le lierre, entre les reflets dans les cheveux, l'astre et les bijoux, entre le drap, les iris et le rubis autour du cou. Il m'a été long de respecter au mieux les proportions réalistes du personnage ; je voulais exprimer par les contrastres de couleur et de textures évoquées ( pierre, pétales de fleurs...)  toute la sensualité d'une belle femme.

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique