• Les Falaises Eternelles

    Il fut en des temps reculés, par-delà les terres ardentes, à l'abri des tempêtes blanches, une petite contrée cernée de royaumes en guerre et bravant la mer, ses terres faisant barrage en falaises escarpées aux humeurs de l'océan. Ses plaines parsemées de bosquets épineux et d'arbres tortueux ne connaissaient que l'épaisseur humide du brouillard le jour, et la nuit noire drapant la lune reflétée par le Lac aux Soupirs.

    Ses frontières ne craignaient nulle invasion, et les armées en conflit évitaient de se mesurer à l'horizon des terres de brume. Les nappes opaques et ruisselantes, les ombres des troncs tordus comme torturés par quelque maléfice, suscitaient leur méfiance et leurs superstitions.

    Les quelques habitants du village installé en ces terres près des falaises, derniers membres d'un peuple pourchassé et oublié, y avaient trouvé un abri de leurs oppresseurs, mais ils se sentaient prisonniers de leur refuge ; ils en redoutaient les nuances, les effluves et les bruits. Plusieurs générations avaient ainsi traversé le brouillard humide qu'aucun vent ne chassait, contemplé les nuages lourds que seule la venue de la lune troublait, les falaises que la fureur de la mer n'avait jamais érodé...

    Par une nuit où l'astre blanc fut absent dans le ciel d'encre, le Lac aux Soupirs qu'aucune goutte de pluie n'agitait débordant jusqu'au seuil des habitations, naquit une fille à la peau blanche et aux cheveux clairs, qui ouvrit les yeux sans pousser un cri.

    Sa mère mourante la nomma Lorah ; les gens du village la maudirent.

    twilight moonlight

    à suivre...

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :